Accueil - INFORMATIONS GENERALES CONSTRUCTEURS. L’usine Altia de La Souterraine pourrait être bientôt vendue

L’usine Altia de La Souterraine pourrait être bientôt vendue

0
0
14

Altia pourrait céder son usine de La Souterraine (Creuse) qui est spécialisée dans l’emboutissage de pièces pour l’automobile, et qui emploie 330 salariés et avait réalisé, en 2012, un chiffre d’affaires de 53 millions d’euros. . L’annonce a été faite par la direction d’Altia lors d’un comité d’entreprise le 24 janvier 2014. L’équipementier automobile, est confronté à d’importantes difficultés de trésorerie depuis plusieurs mois, a déjà engagé des contacts pour trouver un repreneur.

Une table ronde aura lieu cette semaine entre  la direction d’Altia, le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) et les constructeurs automobiles.

Vincent Labrousse, délégué CGT, déplore que les représentants du personnel n’aient pas été invités,  »Il faudrait qu’on prenne en compte nos propositions, cela fait deux ans qu’on demande à être reçu. La direction nous a annoncé qu’un processus de reprise était en cours. On est en mesure de prouver que notre site est viable et rentable, il suffit de développer l’activité, de réaliser les investissements qui étaient prévus et de nous donner les moyens de continuer. »

« Nous n’avons plus de directeur de site depuis le 13 janvier et nous ne voulons pas d’un émissaire de la direction. Les cadres et les salariés sont en capacité de gérer les affaires courantes, ce que nous faisons depuis deux semaines. Les clients sont livrés mais nous en perdons car nous n’avons plus de matière pour produire. Il y a de l’argent dans le groupe, on espère qu’une recapitalisation se fera » ajoute-t-il.

 

36539_main_altia_logo

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par JC-GIROUD
Charger d'autres écrits dans - INFORMATIONS GENERALES CONSTRUCTEURS.

Laisser un commentaire

Consulter aussi

STEP-IN start-up française: une application mobile-to-store inédite en Europe.

La géolocalisation débarque à l’intérieur des magasins. Une start-up  française, Step-In, …